Polyphonie pour la paix : La mobilisation des artistes et scolaires maliens pour la paix à travers la culture

Cultiver la paix dans l’esprit de la population malienne, est le but recherché par le Centre Soleil d’Afrique qui vient de lancer son projet « Polyphonie pour la paix », en collaboration avec Ecritures des Suds.

« La ‘’polyphonie pour la paix’’ est un projet fédérateur et participatif destiné à créer un espace d’expression artistique plurielle qui permettra à des jeunes artistes, étudiants et autodidactes, encadrés de réfléchir sur la crise que travers le pays, chacun dans son domaine ». La déclaration a été faite par Hama Goro, Directeur du Centre Soleil d’Afrique, le samedi 9 novembre 2019, lors du lancement des activités du projet « Polyphonie pour la paix ».

D’entrée de jeu, Hama Goro a indiqué que « La polyphonie pour la paix » est une initiative du Centre Soleil d’Afrique qui bénéficie de la collaboration de l’Association Ecritures des Suds (EDS) et d’un soutien financier de la Coopération allemande à travers la GIZ/Donko ni Maaya. A juste titre, pour la cérémonie de lancement, Hama Goro avait à ses côtés, Siddick Minga, Président de l’Association Ecritures des Suds, Tiécoura Coulibaly de la GIZ/Donko ni Maaya, Adama Traoré, Président de Acte Sept et Abdoulaye Diombana, Directeur du Palais de la Culture de Bamako.

Hama Goro a rappelé que le Mali vit une grave crise depuis quelques années. Selon lui, cette situation a condamné les artistes maliens dans une forme de débrouillardise solitaire et n’interpelle pas suffisamment les élèves, lycéens et étudiants maliens. « Partant du constat que l’art est créneau très efficace dans la recherche d’une stabilité sociale et capable de contribuer à  l’ouverture d’esprit à travers des messages véhiculés par les œuvres, avec la Polyphonie pour la paix, nous comptons amener les artistes, les élèves, lycéens et étudiants à réfléchir sur la crise », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter qu’il est important que tous les citoyens associent leurs énergies pour cultiver la paix dans l’esprit des populations.

Plus précis, Hama Goro dira « La Polyphonie pour la paix » vise à offrir à la jeunesse malienne un cadre idéal d’expression à travers un panel d’activités artistiques sur les thématiques de la paix, de la réconciliation et du vivre ensemble.  Selon lui, cette initiative va permettre également d’éduquer et sensibiliser le public à lire et comprendre le langage de la création artistique.

Pour sa part, Siddick Minga dira qu’à travers cette initiative, le Centre Soleil d’Afrique et Ecritures Des Suds, vont inviter des artistes visuels (photographes, peintres, vidéastes) à proposer des œuvres sur le thème « Construisons la paix ». Selon lui, dans un second temps, des jeunes lycéens et étudiants seront mobilisés pour découvrir la valeur symbolique des œuvres d’art et à réfléchir sur elles et au-delà, sur la crise malienne. « A partir de leur compréhension des œuvres d’art qui leur sont soumises, ils produiront des textes de genres divers, sur l’idée de la ‘’construction de la paix’’ dans le pays », a-t-il ajouté.

Il dira que le projet qui va durer 12 mois, sera conduit en trois grandes phases. La première sera consacrée au lancement et à l’Appel à candidature pour les différents ateliers. Il aura ensuite la phase de la réalisation des ateliers de résidences et Enfin, les expositions et des activités populaires. « Les deux premières activités sont prévues du 5 janvier au 31 mars 2020 et la dernière activité pour le moi de septembre 2020 », a-t-indiqué.

En ce qui concerne la dimension polyphonique du projet, il dira qu’elle  réside dans plusieurs aspects : La diversité de formes d’expressions artistiques, la variété des genres littéraires à utiliser pour écrire en s’inspirant des différentes œuvres, la pluralité des moyens de communication à déployer pour transmettre les messages des textes écrits par les étudiants, la variation des voix à explorer pour véhiculer le message de la paix, à partir des supports artistiques et littéraires obtenus, et, la grande exposition d’œuvres d’arts et la remise d’une douzaine de prix aux artistes et étudiants.

Assane Koné

Polyphonie pour la paix : La mobilisation des artistes et scolaires maliens pour la paix à travers la culture

About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>