8ème édition du festival Ciné à Dos : Une rencontre autour des arts numériques et des technologies mobiles

La 8ème édition du Festival Ciné à dos, festival d’arts numériques et des technologies mobiles, aura lieu à Koulikoro du 25 au 28 avril 2019. La manifestation a été officiellement lancée le 10 avril 2019 à Koulikoro. C’était à la faveur d’une conférence tenue à l’espace culturelle ‘’la vision du Niger’’.

Le lancement de cette 8ème édition a été présidé par Ousmane Keita, représentant du gouverneur de la région de Koulikoro. Il avait à ses côtés Fousseni Diakité, directeur du festival Ciné à Dos, Jean pierre Dara, directeur régional de la culture, Aliou Moussa Tamboura, 3ème adjoint au maire de Koulikoro. Aussi, l’on a pu noter la présence de plusieurs notables et groupements féminins.

Ce festival organisé par le groupe Walaha, est axé sur l’économie numérique et créative (cinéma, photographies, infographies, design graphique, light-design…)


Il faut noter qu’après des années d’expériences acquises lors des éditions précédentes, dans les différentes localités du Mali, ciné à dos (cinéma comme sac à dos) s’est installé pendant 4 ans à Koulikoro. Cette année le festival redevient itinérant et fera des activités à Gao, Bamako et Koulikoro. Le thème principal qui sera abordé est : « l’identité virtuelle » qui est un prétexte de vouloir parler et discuter de la question d’identité dans ce monde d’accélérateur de croissance numérique.

Les sous-thèmes seront : le digital en Afrique : comment montrer l’Afrique autrement à travers les atouts de cette révolution numérique ; la citoyenneté numérique : le digital, nouveau moyen d’expression démocratique en Afrique avec les Bloggeurs, Youtubeurs et activistes du web. Enfin, l’évolution du tourisme grâce au numérique : il s’agit d’explorer les possibilités de présentation et de diffusion de grands site touristiques de notre pays à travers les outils de la réalité virtuelle.

L’Université de vacances du groupe Walaha qui est à sa quatrième édition se veut un grand laboratoire de production et de découvertes de nouveaux talents dans le domaine de la production multimédias et l’émergence de l’entrepreneuriat avec l’utilisation des atouts qu’offre le numérique.

Cette nouvelle édition riche en échanges, des rencontres professionnelles entre producteurs et réalisateurs, des informations, des projections, des productions d’émission télé et la tenue d’un ciné-concerts, a comme objectif principal de contribuer à l’économie créative au Mali à travers les arts numériques. Spécifiquement, il s’agit de développer un évènement grand public où convergent du cinéma, la photographie, le graphisme et la musique en vue du développement humain et économique durable au Mali.

Les activités programmées sont entre autres : appel à la participation de films aux écoles et au groupement de jeunes qui souhaitent être formés et pour produire des œuvres multimédias pour participer au festival, canal+, A+ et Walaha web TV du 10 au 5 avril.

A cela s’ajoute les projections de films, formation des journalistes au numérique, la table rondes et séminaires sur les thèmes comme : « économie numérique, diversité culturelle et digitalisation en Afrique » et « la citoyenneté numérique, une alternative pour la participation de la population à la gouvernance des affaires publiques » du 27 au 28 avril à la salle Samory Diabaté de Koulikoro.

« Les arts plastiques, le théâtre, la danse, les contes, et la musique sont des éléments forts de la culture malienne et demeurent selon nous des formes d’expression incontournables dans l’atteintes des objectifs du millénaire pour le développement », a estimé Fousseni Diakité, directeur du festival ciné à dos.

Le directeur du festival, dans son intervention a souligné que le groupe Walaha est une association culturelle, de diverses qualifications. Notamment, l’éducation périscolaire et parascolaire, Arts visuels et oratoires, Technologies de l’information et de la communication. Il a ajouté que c’est dans le festival de son genre au Mali, qui œuvre dans le domaine des arts numériques tout en se basant sur toutes les autres disciplines artistiques et contribue fortement à l’économie créative au Mali, en œuvrant à l’intégration de la jeunesse dans l’entreprenariat culturel gagnant-gagnant.

La particularité de ce festival selon son directeur, c’est que le ciné à dos a mis son sac à dos pour aller à Gao afin de former 12 jeunes sur l’écriture et sur la réalisation d’un film. Il a précisé qu’après cette formation, un fablab sera installé comme un espace Walaha où ils vont mettre des matériels audiovisuels qui permettront aux jeunes formés de prêter ces matériels et de faire la production afin de gagner leur vie.

Sur la même ligne, il dira que Walaha a formé également 11 jeunes filles à la couverture médiatique, la sensibilisation du conseil régional pour la protection de l’eau du fleuve de Koulikoro et ainsi que son assainissement.

A ses dires, dans le cadre du lancement du programme ‘’Ok Koulikoro’’, Walaha en partenariat avec le réseau Kya, qui est un réseau des organisations culturelles du Mali, a décidé d’organiser du 25 au 27 avril, la formation de 10 journalistes culturels maliens. « L’objectif est de nous présenter d’abord à nous-mêmes africains afin de pouvoir nous vendre aux autres », a souligné le directeur du festival.

Pour sa part, le 3ème Adjoint au maire de Koulikoro, Aliou Moussa Tamboura a salué Walaha pour son partenariat stratégique avec la région de Koulikoro. Tout en éclairant que les populations de la région sont engagés à les accompagner pour ses actions.

Pour conclure son intervention, il a indiqué que la population soutient Walaha, car elle a déjà commencée à récolter les fruits de ses actions ».

Toutefois, il est à préciser que pour l’objectif 2019, plus de 10 000 festivaliers sont attendus. Les pays invités sont Bénin, Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, Ouganda, Sénégal, Togo et la France.

Mohamed Camara

8ème édition du festival Ciné à Dos : Une rencontre autour des arts numériques et des technologies mobiles

| Cinéma | 0 Comments
About The Author
-

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>